Conditions d’accès

Archives publiques

Fonds librement communicable

Description physique

246 articles en 72 cartons

Classement

Conformément à la méthode suivie au SHD, les dossiers rapatriés de Russie en 1994 puis en 2000 ont été refondus en un seul ensemble. Du fait de l’impossibilité de rattacher une grande partie des dossiers à un organe précis du cabinet, le classement reflète moins l’organigramme du cabinet que les différentes questions qui y étaient traitées. On s’est efforcé de préserver les dossiers tels que constitués à Moscou mais certains ont fait l’objet d’une fusion. L’histoire du fonds explique la coexistence d’articles traitant de la même affaire dont les dates se chevauchent, ainsi des nombreux dossiers relatifs à l’occupation des territoires rhénans après la Première Guerre mondiale.

Export PDF de l'IR

Inventaire

Cabinet du Ministre (1870-1940)

Dates

1870-1940

Présentation du contenu

Bien que le fonds couvre une large période, ce sont surtout les dossiers de la fin des années 1930 qui dominent, et qui complètent ainsi les 27 cartons conservés dans la sous-série GR 5 N pour la période 1920-1940. Les questions relatives à l’organisation de la défense nationale et à la préparation de l’armée dans le cadre de la montée des tensions internationales sont particulièrement représentées. On signalera plusieurs dossiers de décrets présidentiels originaux. L’ensemble fournit assez peu d’éléments sur la Première Guerre mondiale, période sur laquelle la sous-série 5 N est déjà riche de 570 cartons, mais apporte par contre des compléments important sur l’occupation en Allemagne et l’application des traités ayant mis fin à la première Guerre mondiale, les informations remontant de la Commission militaire interalliée de contrôle (CMIC), du Comité militaire allié de Versailles (CMAV), de l’armée du Rhin, du 2e bureau de l’état-major de l’armée ou du réseau diplomatique pour nourrir les dossiers du ministre.

Provenance

Ministère de la Guerre puis de la Défense nationale et de la Guerre

Organisme responsable de l'accès

Vincennes

Bibliographie

BONNEFOUS (Édouard), Histoire politique de la Troisième République, 6 vol., Paris, PUF, 1957-1965.CARRE (Claude), Histoire du ministère de la Défense et des départements ministériels militaires, Paris, Lavauzelle, 2001.CHABLAT-BEYLOT (Agnès) et SABLON DU CORAIL (Amable) [dir.], Les archives de la Grande Guerre. Guide des sources conservées par le Service historique de la Défense relatives à la Première Guerre mondiale, Vincennes, SHD, 2014.COEURE (Sophie), La mémoire spoliée. Les archives des Français, butin de guerre nazi puis soviétique (de 1940 à nos jours), Paris, Payot, 2013 [2007].CORVISIER (André), Histoire militaire de la France, Paris, PUF, 1997, 4 vol.FORCADE (Olivier), DUHAMEL (Éric) et VIAL (Philippe) [dir.], Militaires en République 1870- 1962. Les officiers, le pouvoir et la vie publique en France, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999.HOFF (P.), « Le ministère de la Guerre (1871-1914) », Revue historique des armées, n° 4, 1983.JOLLY (Jean) [dir.], Dictionnaire des parlementaires français : notices biographiques sur les ministres, sénateurs et députés français de 1889 à 1940, Paris, PUF, 8 vol., 1960-1977.NICOT (Jean), Inventaire sommaire des archives de la Guerre, série N, Vincennes, SHAT, 1968-1983.PENICAUT (Emmanuel) [dir.], L'hôtel de Brienne, Paris, Nicolas Chaudun, 2012.SARMANT (Thierry) et GIBIAT (Samuel) [dir.], Guide des archives et de la bibliothèque, 2e édition, Service historique de l'armée de Terre, Vincennes, 2001.YVERT (Benoît) [dir.], Dictionnaire des ministres, 1789-1989, Paris, Perrin, 1990.YVERT (Benoît) [dir.], Premiers ministres et présidents du Conseil depuis 1815. Histoire et dictionnaire raisonné, Paris, Perrin, 2002.

Historique de la conservation

Une partie du fonds (20 articles émanant surtout de la section de défense nationale) a été rapatriée en 1994 au sein des premiers retours de Moscou, mais la plus grande partie est issue du second retour de 2000. Les dossiers identifiés d’emblée comme ressortant du fonds du cabinet du ministre ont été complétés par des dossiers extraits d’autres fonds et réattribués au fil des classements.

Documents en relations

SOURCES COMPLEMENTAIRES

GR 1 et 2 N Conseil supérieur de la guerre, Conseil supérieur de la défense nationale et secrétariat général de la défense nationale

GR 4 N Organismes interalliés, 1914-1935

GR 5 N Cabinet du ministre

GR 6 N Personnalités politiques et militaires et secrétariat général du ministère

de la Défense nationale

7 N et 7 NN État-major de l'armée

8 et 9 N et NN Directions

10 à 13 N Organismes ministériels du temps de guerre 1914-1918

14 à 16 N et NN Grand Quartier général

GR 19 NN Armée française du Rhin

GR X1-X2

Ordonnances et règlements

GR Xs

Organisation générale de l'armée et de l'administration centrale

GR Ye

et Yd

Dossiers individuels des officiers et officiers généraux

GR Yh

Dossiers individuels, célébrités et ministres de la Guerre

GR Yg

Personnel civil du ministère de la Guerre

GR K et DE PA Fonds entrés par voie extraordinaire

AI 1 B Ministère de l'Air, Entre-deux-guerres

MV SS 1 BB Service général de la Marine, Entre-deux-guerres

Biographie et histoire

Le cabinet est divisé en un cabinet civil et un cabinet militaire. Le cabinet civil tient le secrétariat particulier du ministre et traite des affaires politiques réservées, des affaires civiles et de la presse. Le cabinet militaire comprend un état-major particulier et quatre bureaux chargés respectivement du courrier et de l’enregistrement, des décorations, des officiers généraux et de la correspondance générale, et enfin des œuvres militaires. Après une brève préfiguration en 1932, le ministre de la Guerre devient ministre de la Défense nationale et de la Guerre le 6 juin 1936 afin de permettre une meilleure coordination des départements ministériels impliqués dans la défense du territoire. Le 23 février 1938 est instituée au sein du cabinet une section de défense nationale chargée de suivre les questions relatives à l’organisation de la nation pour le temps de guerre et à la conduite des opérations, en lien avec le chef d’état-major général de la défense nationale. Le cabinet travaillait en collaboration avec le secrétariat général du ministère de la Guerre, chargé de la direction de l’administration de l’armée et de la coordination administrative et financière de tous les services du ministère ; un service de la défense nationale y est également mis en place en 1938 pour étendre cette coordination aux départements ministériels concernés. Édouard Daladier, qui fut ministre de la Défense nationale et de la Guerre de juin 1936 à mai 1940, fut également président du Conseil à partir d’avril 1938.

Dernière modification le 10/02/2022