Être orienté

Être orienté

Avant de renseigner votre demande via le formulaire d'orientation ci-dessous, avez-vous pensé à consulter : 

Vous pouvez également consulter la déclaration d'accéssibilité

Le seul document permettant de retracer le parcours d’un soldat ou d’un sous-officier lors de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale est la fiche matricule.

Dans la grande majorité des cas, cette fiche matricule est à rechercher auprès des archives départementales du lieu de recensement de l’intéressé si celui-ci est né avant 1921. Pour les soldats et les sous-officiers nés à partir de 1921, la fiche matricule est à rechercher auprès du SHD-CAPM (Pau).

Le Service historique de la Défense ne détient pas d’archives prouvant la naturalisation d’un individu. Ce sont les archives nationales qui détiennent ces décrets : https://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/web/guest/dossiers-de-naturalisation

Sachez qu’aucune disposition législative ne prévoit d’accorder la nationalité française aux anciens combattants du seul fait de cette qualité. Il en est de même pour leur conjoint et descendants. Le fait que l’un de vos ascendants ait servi ou combattu dans l’armée française n’ouvre donc pas de droit particulier à la nationalité française.

Les dossiers relatifs à la résistance sont conservés au Service historique de la Défense à Vincennes et inventoriés sous les cotes GR 16 P et GR 28 P.

Les inventaires des dossiers individuels de la résistance et des réseaux sont consultables sur le site du SHD, dans le plan de classement thématique.

Vous pouvez également faire une recherche nominative dans la base de données du site Mémoire des hommes.

Vous obtiendrez la cote de référence du dossier (GR 16 P xxx ou GR 28 P xxx) et sur le site du Service historique de la Défense, à partir de votre espace personnel, pour pourrez alors effectuer une demande de réservation de cote et de séance de travail, dans la rubrique « Mon espace personnel ».

Le Service des archives médicales et hospitalières des armées (SAMHA), à Limoges, conserve actuellement (en 2013) les registres et dossiers individuels des patients admis dans les hôpitaux militaires et dans les salles militaires des hôpitaux civils.

SAMHA.
Département Exploitation
23 rue de Châteauroux
BP 21105
87052 LIMOGES Cedex 2
05 55 12 12 46
exploitation.samha@orange.fr ou samha@orange.fr

Plus d’informations : https://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/guides-aide/votre-ancetre-ete-blesse-ou-malade-en-service

Anciens protectorats et colonies

Algérie : les archives concernant les Français (d’origine ou naturalisés) soumis à la conscription sont versées par le SHD-Pau aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM) à Aix-en-Provence : https://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/anom/fr/ en principe 90 ans après la naissance des intéressés.
Les archives concernant les indigènes non citoyens français sont conservées de manière définitive au du SHD-CAPM (Pau).
Les services, pendant la guerre d’Algérie, des harkis et autres catégories de supplétifs sont à rechercher au Service central des rapatriés (SCR) à Agen :

68 Bd Sylvain Dumon
47000 AGEN.
0553692100

Maroc et Tunisie : les archives concernant les appelés de nationalité française sont versées par le du SHD-CAPM (Pau) au Centre des archives diplomatiques de Nantes (CADN), 90 ans après la date de naissance des intéressés : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/archives-diplomatiques/informations-pratiques/site-de-nantes/
Pour les indigènes marocains ou tunisiens et autres résidents non naturalisés, chercher au du SHD-CAPM (Pau).
 

Plus d’infos : https://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/guides-aide/votre-ancetre-vu-du-pays-grace-larmee

Si votre demande concerne une autre thématique, avez-vous pensé à consulter nos Guides d’aides à la recherche et notre F.A.Q. (Foire aux questions) ?

Dernière modification le 15/11/2022